Il est possible d'acheter du Viagra en pharmacie
Cialis en ligne 100 mg | When is Viagra not recommended? | Kaufen Sie Viagra Online Deutschland | Den kliniska säkerheten hos Viagra | Il Cialis generico

Sainte Savine Basket

PRF : Pas passées loin…

@gymnase des terrasses le dimanche 12 novembre 2017
 
ET-SSB : 56-47
 
(16-14), (8-15), (16-13), (16-15)
16 fautes. 8/16 aux LF. 5 paniers à 3 points.
 
Morgane 15, Lydie 11, Karelle 10, Anaïs 7, Magali 3, Stéphanie 1, Elise, Elsa, Isabelle.
 
 
Troisième rencontre de nos filles et troisième défaite à l’ET cette fois, mais contrairement aux deux premières journées, il est incontestable que l’équipe, complètement remaniée cette année, a effectué de gros progrès. L’amalgame entre anciennes, jeunes et nouvelles commence à se faire même si cela ne se traduit pas encore au niveau comptable.
Mais les saviniennes sont de plus en plus difficiles à jouer (47 points de moyenne encaissés). Et face à l’une des meilleures équipes de la poule, il n’a pas manqué grand chose pour l’emporter, nos joueuses dominant et menant les trois-quarts du match.
Il aura manqué un peu de lucidité, de fraîcheur, et l’habitude de jouer ensemble pour attaquer une défense individuelle adverse fatale. Mais un seul entraînement hebdomadaire est trop peu pour avancer comme tout le groupe le souhaiterait.
Malgré tout, il est évident que l’équipe ne tardera pas à enregistrer sa première victoire avec l’objectif d’opérer une remontée au classement, plus en rapport avec le statut du SSB.
Elle en est capable si elle continue avec cet état d’esprit remarquable et qui donne vraiment envie de l’encadrer. Les joueuses commencent à produire du jeu et ce match contre l’ET a permis de voir des séquences très intéressantes, conjuguées à une adresse et une prestation remarquables de Morgane (5 paniers à 3 points), à une pugnacité toute aussi remarquable de nos deux fouines Lydie et Karelle, et une agressivité en progrès d’Anais.
Même si une des joueuses adverses affiche 24 points au compteur, c’est en attaque que l’on a encore péché avec notamment des paniers faciles manqués, des paniers faciles que nos adversaires ont quant à elles convertis. Il ne faut cependant pas se satisfaire de notre prestation synonyme de progrès mais remettre l’ouvrage sur le métier pour encore faire mieux car on peut faire encore beaucoup mieux.
Dimanche, le sentiment était un mélange de frustration et de satisfaction tandis que nos adversaires laissaient éclater une joie qui en disait assez long sur leur soulagement de s’en être sorties. La rage que l’on a d’avoir laissé filer ce match, en produisant du jeu, plutôt que de l’avoir perdu face à plus fortes doit nous animer pour continuer de travailler et d’améliorer nos points faibles. Je suis certain qu’elles en ont une énorme envie. 
 

You must be logged in to post a comment Login