Il est possible d'acheter du Viagra en pharmacie
Cialis en ligne 100 mg | When is Viagra not recommended? | Kaufen Sie Viagra Online Deutschland | Den kliniska säkerheten hos Viagra | Il Cialis generico

Sainte Savine Basket

SF 2 : 2015, la bonne année ?

Après deux échecs aux portes de la finale, cette saison le S.S.B. a terminé le championnat en troisième position. Avec la C.T.C de Reims Métropole, Châlons-en-Champagne et Vrigne-aux-Bois, Sainte Savine sera à nouveau présent lors du week-end féminin organisé par la Ligue Champagne-Ardenne à Vitry-le-François les 18 et 19 Avril 2015. A quelques jours d’une nouvelle demi-finale, nous avons rencontré l’entraîneur de l’équipe 2 de Sainte-Savine.

Coach, il y a un an, vous nous disiez espérer « quelque chose de grand » lors du week-end féminin 2014, cette année pensez-vous pouvoir enfin passer l’obstacle et atteindre la finale ?

« Le week-end féminin est toujours un évènement à part. Durant la saison, vous disputez les matchs pour les jouer et travailler. Lors du week-end féminin, vous disputez les rencontres pour les gagner. La concentration, l’agressivité et le dépassement de soi doivent être au maximum tout en gardant la mentalité d’équipe, sinon tu ne passes pas les demi-finales. Chaque année, les filles prennent de l’expérience. Nous allons voir si cette année est la bonne

Qu’est-ce qui a changé depuis l’année dernière ?

« L’expérience. Comme je le répète « ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort » et en l’espace de deux ans, le groupe a énormément appris. Le groupe est aussi plus fort physiquement et techniquement que la saison dernière. Nous avons peut-être du retard sur le plan tactique mais nous respectons la feuille de route que nous nous étions fixés en début d’année donc c’est très satisfaisant. »

10943274_1577366209169010_1265509112_n

 Pourtant le groupe est semblable à celui de la saison passée ?

« Semblable est un bien grand mot. PERON, BLANC, CHOUBRAC et depuis peu VAUCAIRE ont quitté le groupe. DJUKIC, GUENENGAYE, OLIJNIK, GERAULT et REINHARDT sont arrivés, soit 40% de l’effectif qui a changé.»

 A la reprise en juillet dernier, vous disiez « prendre les matchs les uns après les autres pour progresser », pensiez-vous alors que ce groupe serait encore en demi-finale ?

« Chaque année, il y a des inconnus dans le championnat avec Cormontreuil, Reims, Vrigne et Saint Brice. Nous ne savons jamais les effectifs de ces clubs. Donc en effet, mon discours était de prendre les matchs les uns après les autres avec la volonté de mettre en application notre travail de la semaine. Cela a payé car nous sommes en demi-finale. Cette formule nous a aussi coûté des points en route car nous ne maîtrisions pas tout mais, à mes yeux, il était indispensable de fonctionner comme cela. Nous verrons samedi si la formule était la bonne.»

Si vous deviez ressortir trois faits marquants de cette saison ?

« Sans réfléchir, les confrontations avec la C.T.C. Les filles ont su rivaliser avec les meilleures filles de la Champagne-Ardenne malgré, il paraît, notre achat des arbitres avec des parts de gâteaux (rires). Les filles ont su faire face et lutter pour les tenir à 5 points. Durant les 2 rencontres, j’ai pris un plaisir fou à coacher et j’ai ressenti une réelle fierté pour mon groupe quand j’entends nos supporters nous faire des éloges à la fin de la rencontre.

Le deuxième fait marquant est notre première défaite de la saison à Haraucourt. Nous étions invaincus et cette défaite nous a fait retomber sur Terre et nous a obligé à nous impliquer encore plus aux entraînements.

Enfin la dernière, la défaite face à Châlons. Cette défaite nous a fait énormément de mal dans les têtes et je reconnais avoir été trop dur avec les filles dans l’après-match avec mes propos. Il a fallu éclaircir certains points et faire une remise en question des joueuses et du staff car nous sommes tous dans le même bateau. Depuis les liens se sont resserrés et plus que jamais, je sens un groupe soudé et prêt à se battre pour l’autre. Tout le monde a bien réagi et les trois faits marquants de cette saison vont, je l’espère, nous permettre d’atteindre nos objectifs. »

IMG_1755

Cette saison, le week-end féminin se joue à Vitry-le-François, en terrain neutre, contrairement à l’année dernière où vous aviez joué Cormontreuil chez elles, cette neutralité est-elle importante ?

« Effectivement, jouer sur terrain neutre permet de mettre toutes les équipes sur le même pied d’égalité. Mais un final four est avant tout une fête et j’aimerais voir des supporters de toutes les équipes avec une grosse ambiance. Peut-être que nos supporters vont réaliser le déplacement mais j’en doute. De toute façon, nous irons à Vitry-le-François avec l’objectif de réaliser le plus beau parcours possible.»

Une situation particulière voire inédite, vous avez évolué avec un groupe de 13 filles, désormais il est de 12, mais seulement 10 vont jouer, comment gérez-vous cette situation ?

« C’est très compliqué car chaque fille mérite sa place sur le terrain et je peux vous affirmer que le choix va être très compliqué. Nous allons analyser nos adversaires, l’état de santé de nos joueuses et allons bâtir, avec le staff, ce qui nous semblera être la meilleure équipe possible pour disputer la demi-finale. En cas de victoire, la question se reposera le lendemain avec des possibilités de changement entre les deux matchs, si deuxième match il y a. Mais croyez-moi, c’est très dur

Un mot sur votre adversaire, Vrigne-aux-Bois, une victoire partout durant la saison régulière, ce sera la belle pour s’offrir une place en finale ?

« Dans la même configuration que l’année dernière avec Cormontreuil sauf que l’avantage psychologique est dans le camp des Ardennaises. Elles viennent de nous battre lors de la dernière journée et auront le moral remonté à bloc. Rien n’est impossible, il nous faudra être très fort dans les têtes et sur le terrain.»

florian003

Comment s’organise le week-end pour le S.S.B ?

« Moi je ne fais que suivre. Loïc BOSSUAT s’en occupe donc voyez cela avec lui (rire). Ce que je suis sûr, c’est que l’on va passer un bon week-end avec le groupe. Il y aura peut-être des larmes de joie ou de tristesse mais finir notre saison comme on l’a commencé à savoir tous ensemble. »

Pour finir, la saison se clôture ce week-end, serez-vous de nouveau là pour la reprise et avez-vous commencé à réfléchir sur la saison 2015-2016 ?

« Avant de parler de « mon avenir » (sourire), je tiens vraiment à remercier les gens qui m’ont accompagné cette année : Loïc, Pierre et François pour le staff, Zoé et Ludovic pour le soutien technique et tactique, Eric dit « El Présidente » pour nous soutenir dans notre travail, les joueuses pour m’avoir supporté depuis deux ans, croyez-moi, c’est pas facile, et surtout tous les supporters et les bénévoles pour les tables de marques, les encouragements et l’aide que chacun a pu nous apporter. Il est important de reconnaître le travail et l’apport de ces tous petits mondes qui font du S.S.B. un club familial où l’on s’y sent bien.

Pour revenir à mon avenir, j’ai reçu des propositions. Cleveland et le Réal de Madrid me désire mais je ne cache mon attachement pour le S.S.B. A moins d’une offre alléchante des Mavericks de Dallas, je ne devrais pas quitter le club dont je suis désormais très attaché (rire). Plus sérieusement, si mon travail et mon arbitrage me le permette, je devrais être présent la saison prochaine car j’ai encore énormément à apprendre et une réelle volonté de travailler avec Ludovic pour aider le S.S.B. à continuer de grandir. Mais si Mark CUBAN (président des Mavs) lit cette interview, ce dont je ne doute pas une seule seconde, je veux qu’il sache que je ne suis pas insensible aux doux bruits des dollars du pétrole du Texas (rire) »


 

Eric 90x90

Eric Roulet, Président du Sainte Savine Basket :

Président, quel regard portez-vous sur la saison de l’équipe de Pré National ? 

« Le groupe Pré National vit bien, joue bien. C’est un groupe que Florian a su fédérer pour mettre en avant de la motivation, de l’assiduité, de l’intensité, que malheureusement toutes les équipes du club n’ont pas, pour atteindre un objectif, une finale de championnat.

Sportivement, il n’y a pas de grosses individualités mais un collectif offensif et défensif qui leur ont permis de faire une belle saison qui j’espère, se conclura par une finale contre la C.T.C. et une victoire.»

3ème année consécutive où le S.S.B. est présent, vous espérez sans doute enfin une bonne issue ?

« Pour la 3ème année, les saviniennes participent au week-end féminin. Je veux croire que les 2 dernières éditions qui n’ont pas été à la hauteur de leurs espérances, compte tenu du travail fait en amont, aient été riche d’expérience et que cette fois, les filles jouent libérées et sur leur vraie valeur.»

 

>>> Samedi 18 Avril à 19 heures, Vitry le François : Sainte-Savine Basket vs Vrigne au Bois

 

 

You must be logged in to post a comment Login