Il est possible d'acheter du Viagra en pharmacie
Cialis en ligne 100 mg | When is Viagra not recommended? | Kaufen Sie Viagra Online Deutschland | Den kliniska säkerheten hos Viagra | Il Cialis generico

Sainte Savine Basket

SF2: C’est la rentrée

Les vacances sont terminées pour nos panthérettes. Plusieurs semaines après l’échec du week-end féminin en mai dernier, Florian BERLOT a donné le coup d’envoi de la saison 2014/2015. C’est avec François FOUGERE, préparateur physique du groupe, que nous avons retrouvé l’entraineur savinien à l’aube d’une nouvelle saison.

Entretien :

Coach, comment se sont passées ces quelques semaines de trêves et à quoi servent-elles exactement ?

« Du repos !! Les filles ont tellement donné durant la saison qu’il était important de couper même si il a été compliqué de les faire couper. Quand je repense au début de saison l’année dernière où il était compliqué de les faire courir (rire). Maintenant les filles ont repris la préparation physique de François tandis que le staff prépare la saison prochaine aussi bien sur la façon de jouer et de faire progresser aussi bien sur le plan technique que physique. »

L’effectif a-t-il évolué depuis l’an passé ?

« Nous perdons Anaïs, Estelle et Marianne. Les deux premières sont parties pour les études tandis que Marianne doit prendre du temps de jeu en département. Sur le coté des recrues Mauricia GUENENGAYE ancienne joueuse du BST évoluera avec nous. Elle évolue au poste 2-3. C’est une joueuse technique capable d’apporter de la percussion et de mettre à longue distance. Ensuite trois joueuses devraient nous rejoindre. Tout d’abord le retour de Sladjana DJUKIC, après une saison de repos pour ses études, Laurie OLIJNIK, qui sort aussi d’une année loin des  terrains mais qui a fait ses armes en minimes et cadettes France à Monétaux, et enfin Claire GERAULT qui vient de Bretagne. Mais pour elles la grande difficulté sera de rattraper le groupe sur le plan physique. La PNF s’est rajeuni et le physique devient de plus en plus important. Sinon les filles constituant le noyau dur du club ne bouge pas. »

La demie finale l’an passé, l’objectif sera-t-il de faire mieux cette année ?

« Nous avons vécus une très belle saison, il est vrai. Mais il faut retenir que nous avons du retard sur les autres équipes en termes de fondamentaux aussi bien individuels que collectifs. Ce sera notre seul objectif cette année. Il va être donc compliqué de mêler la compétition et la formation. Tout sera une question de mentale et de volonté. Ne pas craquer dans les défaites, travailler dur aux entrainements et appliquer ce que l’on a appris la semaine lors du match du dimanche. Un entraineur m’a appris que le rôle du coach se passe la semaine lors des entrainements et que le week-end c’était le plaisir des joueuses et que le coach doit juste accompagner lors des matchs. Il avait raison. Si le staff fait du bon boulot alors les filles iront chercher elles-mêmes les résultats. C’est pourquoi l’objectif cette année est l’apprentissage. Les résultats seront dans deux ans. »

 

Comme l’an passé, François FOUGERE est le préparateur physique de l’équipe. Entretien avec ce professionnel du physique après déjà plusieurs semaines de préparation.

 

François, peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton travail au sein du staff ?

« En ce qui concerne mon rôle au sein du staff il est à la fois simple et compliqué. Je suis un moyen, je suis utile à l’entraineur pour faire évoluer son groupe en développant les qualités physiques de chaque joueuses. Je veille à faire en sorte que l’entraineur puisse avoir ses joueuses au meilleur de leur forme et de leurs capacités physiques, limiter l’arrivée des blessures et leur gravité le cas échéant. Je gère les bobos au quotidien dans l’urgence avant qu’une prise en charge médicale ne soit réalisée dès que possible car chacun sa place je ne suis ni kiné et encore moins médecin.

Je dois également faire en sorte que la joueuse blessée après sa prise en charge médicale et de soins de kinésithérapie puisse bénéficier d’une phase de réathlétisation de manière à ce que l’entraineur puisse la réintégrer au plus vite dans son groupe et à son meilleur niveau.

Je joue également le rôle de tampon entre le groupe et le Coach, cela c’est surtout vu la saison passée de manière à ce que le groupe s’unisse face à tout autre personne que le Coach en cas de tensions,  puis mentalement ça aide aussi à faire murir une jeune équipe un peu d’opposition… »

 

On sait que le championnat est très long, comment réussir à maintenir les filles en forme, toute l’année ?

« Je n’ai pas la science infuse et loin de là. Mais il faut faire usage d’un minimum de bon sens. Je ne laisse pas les filles sans rien faire durant l’été pour matraquer les organismes pendant 4 semaines à la rentrée… Et plus rien… Il faut faire de la préparation physique et ne pas l’imposer. Le plus important c’est de faire prendre conscience qu’il est bénéfique mais surtout indispensable de faire « du physique » Que cela soit pour les supporters, le groupe, son Club et encore plus pour soit même. A partir de là cela simplifie le travail.

Il faut éviter certains schémas préétablis certaines idées reçues pour éviter les gros problèmes… Après, gérer correctement les séances de physiques organisées tout au long de la saison en fonction des besoins et désidératas du Coach et des capacités du groupe au vu de l’état de fatigue physique et mentale. Gérer correctement les trêves est également très important sur la tenue d’une saison.

Il faut également garder à l’esprit que les filles de ce groupe sont des « amatrices » elles ont toutes un travail ou des études à assumer en dehors des parquets… Donc c’est plus compliquer car il faut garder en tête qu’il y à des priorités donc moins de temps à consacrer à son entretien personnel… Les temps de récupérations sont moins facilement gérés que dans le monde professionnel ou la prise en charge est différente avec un rythme plus intense dans l’entrainement mais avec la prise en charge qui suit comme les soins de physios massage, cryo et j’en passe »

 

Après un an de travail, la tâche est-elle plus simple cette année ?

« On peut dire quelle peut pas être plus compliqué que la saison passée. J’avais discuté avec le Coach avant le début de la période de prépa estivale du groupe l’an passé, nous nous sommes mis d’accord sur un mode de fonctionnement qui je le savais allait me faire vivre une saison très compliquée. Mais c’était une nécessitée.

Comme je lui avais dit et il ne faut pas se le cacher nous partions de très loin en sur le plan de la condition physique et des qualités intrinsèques basket au vu de quelques tests réalisés fin de la saison 2013.

Cette année les choses seront différentes car les filles se sont habituées au rythme, connaisse ma manière de travailler et je n’aurais pas à faire le même travail niveau « mental ». Le groupe a évolué physiquement mais également mentalement même si il manque un rien pour faire la différence entre une joueuse et une compétitrice, quand on joue on veut gagner, quand on est compétiteur on est un guerrier, on rentre sur le parquet pour gagner point final.

La prépa estivale se déroule bien les filles sont encore plus motivées que l’an passé la preuve elles ne voulaient même pas couper complètement durant deux semaines et continuer leur footing hebdomadaire, il à fallu que je dise NON… Sauf un pour le plaisir de courir une dernière fois avec Estelle et Anaïs deux de leurs copines qui quittent le groupe cette année pour leurs études… J’en profite pour leur souhaiter la meilleure des réussites et les remercier pour leur joie de vivre et leur bonne humeur…

Je terminerai en disant au groupe ça ne fait que commencer elles ont bien travaillées l’an passé et on énormément progressées et je les félicite pour ça et le début d’une nouvelle histoire à écrire à nous d’en choisir le contenu. J’en suis impatient. »

You must be logged in to post a comment Login