Sainte Savine Basket

SF2 : Un SSB à deux visages

@ Taissy, à la Salle des Sports, dimanche 28 septembre 2014 à 15 heures,

3ème journée du championnat pré-nationale féminin,

Sainte-Savine Basket bat BC Taissy 66-44

4 tirs à 3 points, 8 sur 15 au LF, 17 fautes

SSB : LEBLANC (6), VAUCAIRE (8), COSTE (0), DJUKIC (17), SEHER (6) cap, CHODACKI (2), BLANC (5), GUENENGAYE (10), SEJOURNET (12). Entraîneur : Florian BERLOT.

Pour cette troisième rencontre, les filles de Florian BERLOT se présentaient en terre marnaise avec l’intention de prolonger la dynamique du début de saison. Les saviniennes ont éprouvé quelques difficultés à entrer dans cette rencontre, mais au final c’est une victoire, la troisième en autant de matches.

Une absence : l’envie

L’entre-deux remporté par les jaunes et bleues n’apporte rien puisque cette première phase offensive est manquée. Encore une fois, les filles n’entrent pas de la meilleure des manières dans leur match. Durant le premier quart temps, l’impact physique imposé par TAISSY bloque les attaques saviniennes et empêche les coéquipières de la capitaine SEHER de concrétiser plusieurs actions. L’envie et l’agressivité ne sont pas au rendez-vous.

Le deuxième quart temps est à l’image du premier avec quelques phases de jeu plus intéressantes où les relations intérieures / extérieures commencent à se mettre en place. Mais des pertes de balles et des tirs extérieurs manqués empêchent nos auboises de prendre le large. A la mi-temps, les saviniennes virent en tête avec seulement trois petits points. (20-17)

Laborieux puis convaincant

La mise au point de l’entraîneur savinien à la mi-temps réveille les esprits. C’est alors un autre match qui commence. Les saviniennes développent leur capacité de jouer rapidement dans les intervalles et de concrétiser leurs actions, souvent avec la faute en bonus. En face les filles de TAISSY, usées par la rapidité des contres saviniens, commencent à souffrir physiquement et le score à la fin du troisième quart temps en est la preuve : 25-13 ou 45-30 ?

Les dix dernières minutes sont à l’avantage du SSB. Malgré une dernière action manquée, mise en place sur temps-mort, la rapidité des contre-attaques et le jeu demandé par le technicien aubois permettent à Sainte-Savine de s’imposer 66-44. Après une première mi-temps laborieuse, les jaunes et bleues se sont lâchées pour poursuivre leur sans-faute après un mois de compétition.

 

Interview de Florian BERLOT (entraîneur de Sainte-Savine) :

 

Florian, encore une fois, les filles ont connu des difficultés à entrer dans leur match, comment peux-tu l’expliquer ?

« La concentration et l’envie. Il faut que le groupe comprenne que la concentration débute dés l’arrivée au gymnase et continue dans le vestiaire. Dés l’entrée sur le terrain pour l’échauffement, la concentration doit être à son maximum c’est-à-dire plus de discussion, plus de rigolade et une envie de bien faire de suite. Sinon on rentre mal dans nos matchs. Jusqu’à maintenant cela ne nous a pas pénalisé mais si on continue comme cela, tôt ou tard nous allons nous faire punir »

C’est une nouvelle victoire pour l’équipe (3/3), le SSB est-il un candidat sérieux pour les play-offs ?

« Candidat à rien du tout… Candidat à bosser et encore plus dur que ce que nous réalisons en ce moment. Nous ne sommes qu’à trois journée du début du championnat et je le répète nous sommes candidats pour une seule chose : LA PROGRESSION »

Après un mois de compétition, quels sont les enseignements que tu peux en tirer ?

« Il y a du très bon et du moins bon. Ce que l’on apprend la semaine est mis en application le week-end et relativement correctement. Nous avons encore trop de mal au niveau du rebond et nous devons être maitres dans ce domaine. A mon sens c’est une logique. Si tu défends bien alors l’adversaire va faire les efforts pendant 24 secondes et ne marquera pas le panier. Si ensuite tu as le rebond et que tu développes du jeu rapide et scores rapidement tu toucheras l’adversaire aussi bien physiquement que moralement. Rien de tel pour nous rendre une rencontre facile. Mais pour cela nous devons imposer notre rythme. J’attends un plus grand sérieux au niveau des entraînements qui ne répondent pas toujours à mes attentes. Une saison c’est long et court à la fois et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre du temps en route. Il faut vraiment que la concentration, l’écoute et l’application des consignes soient à leur maximum !»

You must be logged in to post a comment Login